Les robots – une nécessité pour toute affaire

L’infection à Covid-19 a envahi la vie des gens sur tout le globe, a perturbé les industries et eu un impact dramatique sur l’économie mondiale. Certains analystes prévoient que l’impact de la pandémie pourrait être aussi dévastateur que la Grande Dépression, la grande crise économique des années 1930.

Comme le monde se dirige vers un tout autre demain, les solutions de l’avenir ne seront pas seulement une option pour l’industrie, mais un nécessaire absolu. La technologie des robots et de l’automatisation joue déjà un rôle essentiel dans le domaine de la santé – à partir de l’utilisation des tests de l’automatique dans les laboratoires aux désinfecteurs autonomes utilisés dans les hôpitaux, et est sut le point de se développer et pénétrer d’autres industries plus rapidement que nous l’avons prédit.

L’industrie de l’automobile a été depuis toujours la plus liée de la robotique et il est peu probable que les tendances changent,” affirme Kurt Rosenberg, Directeur général de Yaskawa Afrique du Sud. “Quand même, les biens de consommation courante et les marchés des aliments enregistreront aussi une croissance et l’accepte dans l’utilisation des robots et des technologies automatiques. Toutes ces répercussions ont lieu à cause de l’élément ‘contact’, parce que les responsables avec la santé et la sécurité seront plus préoccupés de la propreté, de la désinfection et de l’hygiène dans les procès de la production, de la manutention et la distribution des biens et des usines. Si on prend en compte que le Covid-19 puisse persister sur certaines surfaces, il sera nécessaire d’implémenter des mesures afin de consolider les affaires et les d’assurer contre une potentielle nouvelle explosion du virus. C’est ici que la robotique pourrait faire son apparition et réduire le contacte et la contamination croisée.”

Pendant que plusieurs industries ont adopté des standards d’hygiène et des pratiques d’opération strictes, elles sont également plus conscientes de l’élément humain. À toute petite erreur, le risque pourrait être catastrophique. Il y a eu déjà des cas majeurs où des services essentiels comme des hôpitaux et des usines ont été forcés à fermer temporairement leurs portes parce qu’ils ont été atteints par le virus.

La force de travail robotisée

Dans les années soixante-dix, Yaskawa proposait un concept innovateur de l’usine sans équipage, appelée ‘Mécatronique’. Depuis lors, le concept a évolué en i³-Mechatronics, mettant en scène des ascensions et des implémentations de l’automatisation, par le management des données digitales. Soit que l’automatisation est partielle ou totale, il y a des solutions flexibles qui permettent l’intégration intelligente des solutions, la visualisation en temps réel des systèmes et l’évolution industrielle par l’innovation technologique. Ces solutions non seulement augmentent la productivité en général, et les procès de système, mais ils ont aussi la capacité d’améliorer les standards et la qualité dans les unités de production et des produits aussi.

Vu les restrictions courantes concernant le nombre permis d’employés qui puissent dérouler d’activité au lieu de travail, et le besoin de distanciation sociale, les industries qui ont adopté la i³-Mechatronics sont plus préparées à gestionner les effets secondaires de la pandémie. De la stabilité et la fiabilité de la production technologisée, jusqu’au standards rigoureux de santé et de sécurité de qualité, la force de travail robotisée est capable à exécuter des travaux usuels même pendant le temps inhabituel.

Dans l’opinion de Rosenberg une force de travail robotisée est la voie vers l’avenir, tant sur le plan local que sur le plan international. Lorsqu’on observe une absorption signifiante de la technologie robotisée, il y a des signes encourageants qu’elle croîtra dans les années à venir aussi, en ce qui concerne l’assurance des affaires vers le progrès.

Le même temps, il y a l’inquiétude que les robots prennent le lieu du personnel au travail, d’où résulte l’hésitation d’embraser la technologie. Andrew Crackett, Manager des ventes sur plan national à Yaskawa Afrique du Sud, considère qu’en effet, on obtient plus d’opportunités tant pour les organisations que pour les employés.

Nous avons implémenté quelques projets au sein des organisations qui implique de la main ’œuvre intense dans des opérations technologiques,” affirme Crackett. “Au lieu d’enregistrer une réduction du personnel, nous avons témoigné en effet à une ré-allocation des employés sur d’autres zones ou sur des nouvelles positions.  Par la consolidation des ressources, il y a la possibilité d’étendre les capacités et de réorganisation, améliorant le même temps per total, le procès et influençant positivement l’organisation. De plus, les robots impliquent du personnel pour assurer la qualité, de différentes opérations et du support, par exemple.”

La catastrophe causée par Covid-19 ne peut pas être diminuée, mais elle a déterminé les industries à bien penser à notre avenir et le planifier mieux. Une force de travail robotisée n’apparaît plus comme une séquence d’un filme science-fiction, mais un réquisit pour toute affaire afin de survivre devant le désastre.

Auteur : Andrew Crackett, Yaskawa Afrique du Sud, source : http://www.instrumentation.co.za